Article 20 : Moscou, une ville mystérieuse pour un dur retour à la réalité

Du 23 au 25 septembre

Le 23 au matin, nous nous séparons donc des Irréductibles, après une bonne dizaine de jours en commun. Nous nous souhaitons bonne chance pour la suite, parce que nous ne prendrons pas le même chemin en Europe… C’est une belle émotion que de nous séparer d’eux, ces quatre vaillants collègues avec qui nous avons voyagé pendant plus de la moitié du voyage. Direction le centre de Moscou, et l’appartement d’Orianne et Jacques, des amis des parents qui ont gentiment accepté de nous accueillir pendant deux nuits ! Nous y déposons nos affaires, et déjeunons en vitesse avant de rejoindre Tim pour une bière avant qu’il ne parte à l’aéroport rejoindre sa miss !

Se balader dans Moscou fût un vrai choc culturel. Ville unique, mais se rapprochant de plus en plus de l’Europe. Le Kremlin et la Place Rouge dégagent une étrange sensation de calme, et de sérénité, tout en étant un lieu de pouvoir inestimable. L’atmosphère lorsque nous nous baladons au cours de cette première journée moscovite est détendue, nous sommes soulagés d’être arrivés et un sentiment d’accomplissement prend le dessus. Nous pouvons en effet relâcher la pression, puisqu’à ce stade notre Josy a la quasi-certitude de rentrer en Europe, et de finir ce voyage en vie !

Le lendemain nous partons pour nous balader toute la journée, rentrant dans le kremlin, et louant des vélos pour longer la Moskva jusqu’au stade Luzhniki, où les bleus furent couronnés le 15 juillet dernier contre la Croatie ! Suivant les indications de Jacques, nous prenons ensuite le métro pour rejoindre ВДНХ, le quartier rassemblant les pavillons de l’URSS au cours des expositions universelles passées. Petit rappel historique d’une période tant grandiose que sombre de la Russie. Les bâtiments impressionnants nous laissent bouche-bée, et nous replacent dans un contexte mystique. Nous rentrons à l’appartement, pour notre dernière soirée à Moscou, trop fatigués pour aller faire un bain russe comme prévu et pour ressortir boire des coups.

Moscou a été une étape très particulière dans notre voyage. Au même titre qu’Istanbul, cette escale a été une transition brutale, entre deux mondes, marquant pour nous le retour à une culture européenne dans laquelle nous nous retrouvons. Nous pouvons maintenant communiquer facilement avec la population, et trouver tout ce dont nous avons besoin !

Nous nous dirigeons le 25 septembre vers la frontière de la Lettonie, puisque nous avons pris la décision de prendre un bateau depuis Tallinn pour rejoindre la Finlande ! 600km nous séparent de la frontière, alors que nous dormons sur le parking d’un restaurant routier à quelques kilomètres de l’Europe. Nous tenions à passer cette dernière soirée en Russie comme nous l’avions commencé, au bord de la route, dans Josy ! Nous profitons de nos derniers instants pour prendre un dernier goulasch, et un thé russe avant d’aller nous coucher, non sans émotion.  Le lendemain matin, après un café, nous retrouvons la frontière de l’Union Européenne vers 10h, prêts à en découdre, et psychologiquement marqués par le fait de passer notre dernière frontière terrestre avec une vraie douane avant la France…

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

Leave a comment